Et si j'étais à des années​-​lumière

by Cédrik St-Onge

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $9.99 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Pochette de type «mailer»
    Visuel par Guillaume Vallée

    Includes unlimited streaming of Et si j'étais à des années-lumière via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 15 days

      $15 CAD or more 

     

1.
2.
L'astronaute 05:06
Égaré sans fond ni sommet Langage décousu de mes gestes J’ai crié la terre en retrait Mon chant est muet, mais manifeste Et si j’étais à des années-lumière Détaché de mes veines En décalage solaire Et si j’étais à des années-lumière À tous les jours, la guerre Entre moi et c’que j’aimerais être Et si j’étais à des années-lumière Détaché de mes veines En décalage solaire Et si j’étais à des années-lumière Le cœur en quarantaine D’un mal imaginaire
3.
Demain 03:47
Me croirais-tu si j’te disais que demain il va faire beau Que l’soleil va sortir pour ta peau Que mon ombre est comme Un spot au frette pour toi Si j’te disais que demain Si j’te disais que demain Que mon ombre est comme Un spot au frette pour toi Si j’te disais que demain Et sous la peau, un cimetière de volcans Les fantômes chantent, ils s’embrassent lentement Et attendent l’aube (on dansera jusqu’à la fin) Je serai là Les grandes promesses puis le temps Qui ronge les têtes et boit le sang On nage ici comme des enfants On serre les dents, on meure, on vit Et tout ce qui reste, c’est nos envies On crie ensemble à la dérive Si j’te disais que demain
4.
Eva 05:16
Le feu qui brûle ma peau La fumée qui grimpe et empoisonne mes os Sans aucune couleur Des morceaux de vie dans la cendre et la sueur J'me laisse tomber d’en haut La chute est longue, le compteur à zéro Plus rien dans la tête J’aimerais lâcher prise, j'veux plus dépendre pour être J'me laisse tomber d’en haut Mon cœur bat si fort que les chiens jappent dehors Plus rien, juste une fièvre Un beau grand sourire qui s’dessine sur mes lèvres J’ai la peur du bonheur depuis trop longtemps J’aime penser que les heures me ramènent à toi Je brûle de l’intérieur, mais il pleut pour moi Je brûle de l’intérieur, mais il pleut pour moi J’aime penser que les heures me ramènent à toi
5.
Quelle journée, hein Charlotte! On a notre maudit voyage! Le maudit club sandwich pas mangeable coûtait 2 livres, mais t’avais même pas les patates frites, fallait que tu payes 40 cents pour les patates frites. Ça, c’est le bouquet!
6.
Ici 04:21
Ici, c’est moins beau qu’ailleurs Mais ça passe les heures Rester encabané dans mon... Ici, c’est moins grand qu’ailleurs Mais ça m’fait moins peur De traîner tous mes problèmes enfouis Ici… Ici, c’est moins beau qu’ailleurs Mais j’ai un bulldozer Pour creuser, pour planter des fleurs dans mon... Ici, c’est moins grand qu’ailleurs Mais ça sent ton odeur Encore et encore dans le tapis Jusqu’ici… Ici… C’est quand je creuse au fond Que je trouve mes vieux débris Du béton jusqu’au plomb J’ai plongé trop souvent Dans des mirages J’ai appris à prendre mon temps Prévoir l’orage Ici… Ici… Ici, c’est moins beau qu’ailleurs Mais ça passe les heures Rester encabané dans mon... Ici, c’est moins grand qu’ailleurs Mais ça m’fait moins peur De traîner tous mes problèmes enfouis Ici…
7.
Peu importe où je me perds y'a toujours un spotlight qui m’éclaire Deux grands bras stellaires Un phare qui me suit Une veilleuse de vie Le monde sur tes épaules La grande tour de contrôle Là où la lumière éclot Les cœurs se reposent La neige se dépose Le monde sur tes épaules Ma veilleuse de vie Ma veilleuse de vie Ma veilleuse de vie C’est une femme exceptionnelle Tu sais ça, hein! Elle est très inspirante Pas parce que c’est ma fille Mais je l’admire beaucoup Parce qu’elle est… elle est pleine de grandes qualités C’est une maman extraordinaire pour vous autres Ah oui pis oublie jamais ça
8.
J’ai jamais vu ton corps s’étendre sur le mien J’ai jamais vu tes peurs s’éteindre dans mes mains J’ai tout oublié J’ai tout oublié Comme tu me l’as demandé Comme tu me l’as demandé J’ai jamais vu tes pleurs inonder le salon J’ai jamais eu si mal que j’t’ai donné raison J’ai tout oublié J’ai tout oublié Comme tu me l’as demandé Comme tu me l’as…
9.
Manège 04:24
Prends-toi pas la tête Prends-la pas pour moi C’est toujours la même affaire C’est toujours le même manège À force de parler de toi J’ai fini par me passer de moi C’est toujours la même affaire C’est toujours le même manège J’ai fait le tour J’ai fait le tour J’ai fait le tour J’ai fait le tour
10.
Japon 00:43
De retour à la chambre Il m’est arrivé une chose aujourd’hui qu’il m’est jamais arrivé dans toute ma vie Il y avait des tas d’oiseaux qui passaient pis moi je leur faisais des beaux sourires pis tantôt je suis arrivée à la chambre pis je me tâtais la tête pis… Ouais, il y a un oiseau qui m’a chié sur la tête
11.
Ma valise porte des blessures Des bons souvenirs comme des brûlures Les notes s’enroulent à ma ceinture Des nouvelles faces Certaines restent et d’autres s’effacent Mais jamais je ne pourrai oublier Jamais je ne pourrai t’oublier Mes plus grands voyages parlent de toi De nuits blanches et de braise Et au bout des doigts Une falaise Mes plus grands voyages parlent de toi De nuits blanches et de braise Et au bout des doigts Une falaise De ville en ville le décor change Du ciel poison au sol vidange Ma guitare sèche comme une vieille branche Mais jamais je ne pourrai oublier Jamais je ne pourrai t’oublier Mes plus grands voyages parlent de toi De nuits blanches et de braise Et au bout des doigts Une falaise Mes plus grands voyages parlent de toi De nuits blanches et de braise Et au bout des doigts Une falaise De nuits blanches et de braise Et au bout des doigts Une falaise
12.
Derrière les grands murs Y’a moi qui joue au sourd Essayant d’me convaincre que dans quelques jours Je vais enfin être normal Ou peut-être juste en cavale C’est fou quand tu y penses Les heures perdues d’avance Quand chaque jour est un nouveau Mais je sais ce qu’il vaut J’ai pas besoin d’y aller J’ai pas besoin d’y aller C’est pas la fin du monde Mais il y a quelque chose qui manque C’est pas la fin du monde Mais c’est quelque chose qui y ressemble J’ai l’impression que l’autre bord C’est l’paradis sur terre Moi je suis dans la salle d’attente comme un chien sans maître Attaché à moi-même dans une prison imaginaire J’entends des refrains Des poèmes qui parlent d’amour Je dessine sur des feuilles des cris de secours J’ai comme un vide immense J’ai comme un vide immense C’est pas la fin du monde Mais y’a quelque chose qui manque C’est pas la fin du monde Mais c’est quelque chose qui y ressemble
13.
Désharmonie 06:12
J’aimerais avoir Avoir la force d’être ton antidote J’aimerais te voir Te voir sourire en extase Tu dis que les heures s’étirent en semaine Que tes nuits sont vides de rêve et de sommeil Que le matin crie et te suit comme un acouphène À tous les étages La panique totale, un mauvais présage Désharmonie Si tu perds ta vie Moi je suis seul au monde Désharmonie Prends pas ta vie Laisse-moi l’temps de te prendre Je veux repeindre tes yeux en 2 grands soleils Des rayons si forts que les gens se plaignent Que tu brûles le monde et renaissent des cendres En paix
14.
Charlotte 01:22
y'est assez beau! Des yeux là qui vous transpercent, tu passerais… Même quand tu as bien faim, tu passerais une soirée à le regarder. Je resterais là, moi, mon petit coude appuyé sur la table Mon petit menton appuyé dans ma petite main Pis je le regarderais dans les yeux Mais ça, c’est rien Quand il sourit… quand il sourit! Ah! Je peux pas vous dire…!

about

Merci à toutes les personnes qui ont fait que je n’ai pas perdu la tête tout au long de ce long processus d’album.

Gautier Cyr, merci d’être le mélomane que tu es. Écouter de la musique avec toi la rend 100 fois meilleure. Benjamin Leblanc et Jessi Dubé Pitts, merci pour votre temps. Vous êtes des musiciens sensibles sur qui je sais que je peux compter. Simon Normandeau, je t’aime du plus profond de mon cœur.

Merci à Sarah Charest, Sarah Leblanc, Marilyse Sénécal, Rosalie Ayotte, Eliza Thibodeau, Simon Thibodeau, Patrick St-Onge, Jérôme Appleby, Ivan Boivin, Guillaume Arsenault, Guillaume Théroux, Paule Barrett, Nancy Cloutier, Jaya McNeil, Guillaume Vallée, Tiphaine Roustang, Maxime Audet-Halde, Maude Brinck, Mélodie Spears, Antoine Thiffault, Lavérité CHOQ, Earl Sweatshirt, David Bowie, Priscille Dubé, Michel Barrett et Roxanne Lehoux (la meilleure cook vegan sur la planète terre).

Marc-Antoine Beaudoin, t’es un ami de feu mais aussi un musicien que j’admire. J’adore créer avec toi. Merci pour ton aide, les beaux mots et les bons flashs. Je t’aime fort.

Thomas Carbou. Merci pour ton temps et tes conseils.

Cyrisse Desbiens. Merci pour ta compréhension et ta gentillesse. 

Pascale Préfontaine, ma deuxième mère. Une chance que t’es là. Merci pour ta patience, ta joie de vivre et ton empathie. Merci aussi de ramasser mes objets perdus derrière moi, sinon je n’aurais plus rien.

Guillaume Lombart. Merci d’avoir eu confiance en moi, de m’avoir laissé le contrôle et la liberté créative dont j’avais besoin pour l’album. Denise Lefebvre. Merci pour les bons plats et de m’avoir donné un toit quand j’étais un petit Gaspésien sans repère dans la grande métropole.

Guillaume Chartrain. Merci de m’avoir donné de ton temps et de tes many tips and tricks.

Marcel Pitts. Merci de m’avoir aidé quand j’en avais le plus besoin. Merci d’être le gars authentique et généreux que tu es.

Merci à ma mamie, Josette Gélinas. Pour tes beaux mots, tes encouragements et ton écoute. Merci de m’avoir prêté ta jeune voix des années 70 pour les interludes. L’album ne serait pas le même sans ta petite touche de légèreté.

Jeff Moran, merci de croire en moi et de me pousser à être la version la plus authentique de moi-même. Merci pour ta sensibilité, tes idées et tes encouragements. À force que tu me le répètes, je commence à croire que ma vie va bien aller.

Natalie St-Onge, la femme la plus vaillante et la plus courageuse que je connaisse. Merci d’avoir cru en moi et de m’avoir poussé à faire ce que je voulais vraiment faire depuis le tout début. Tu m’inspires et je suis fier d’être ton fils.

credits

released September 6, 2019

Paroles et musique : Cédrik St-Onge
(relecture de Jeff Moran)

Voix, guitares, synth, basse et bidouillages musicaux : Cédrik St-Onge

Piano : Catherine Major
(enregistré par Jeff Moran au studio Foster)

Batterie : Martin Lavallée, Cédrik St-Onge
au studio Goulet’s Mansion

Arrangements cordes : Gabriel Desjardins

Cordes : Quatuor Esca
(Gregor Monlun, Edith Fitzgerald, Sarah Martineau, Camille Paquette-Roy)

Studios d’enregistrement : Studio Sous l’escalier
(Thomas Carbou), Studio Dandurand (Guillaume Chartrain),
Studio La Traque, Chez Nous (Cedrik St-Onge)

Réalisation : Cédrik St-Onge

Direction Artistique : Cedrik St-Onge, Moran

Mixage : Cédrik St-Onge au Studio Chez Nous

Mastering : Alex Rights / Le Lab mastering

Graphisme et infographie: Guillaume Vallée

Producteur : Guillaume Lombart pour Ad Litteram

Production déléguee : Pascale Prefontaine pour Ad Litteram

Ce projet a été rendu possible en partie grace au gouvernement du Canada.

© Ad Litteram 2019

license

all rights reserved

tags

about

Cédrik St-Onge

Il existe en Cédrik St-Onge un doux paradoxe. C’est sûrement ce qui explique que le créateur, le silencieux, le dévoué et le bouillant puissent vivre en un seul être. Fort de l’accueil réservé à son premier EP — Les yeux comme deux boussoles —, réalisé par nul autre que Louis-Jean Cormier, le jeune auteur-compositeur-interprète prépare la venue d’un premier LP, à paraître à l’hiver 2019. ... more

contact / help

Contact Cédrik St-Onge

Streaming and
Download help

Report this album or account

If you like Cédrik St-Onge, you may also like: